Burbure – Pernes : match arrêté

[slideshow ids= »19564,19565,19566″]

D’un côté Burbure qui pousse et de l’autre Pernes qui défend… Les deux équipes sont à égalité (2-2) et l’on s’en va tout droit vers ce score de parité. Il ne reste que quelques toutes petites minutes à jouer, lorsqu’un attroupement  se produit sur le bord du terrain… Guy Brongniart, le président de l’Olympique, qui officie en tant qu’arbitre assistant, vient d’être violemment frapper par un joueur de Pernes. L’arbitre de la rencontre arrête immédiatement le match et renvoie les deux équipes aux vestiaires. Mis à part la crise d’hystérie d’un supporter pernois fort heureusement maîtrisé par les joueurs de son camp, il n’y a pas d’autre incident. Reste que Guy Brongniart est sévèrement touché. Les pompiers sont appelés pour quelques soins et lui conseillent de se faire recoudre (huit points de suture ont été posés)… Puis, un peu plus tard, c’est la Police qui arrive. Le soir est tombé sur le stade du Champ-Guillaume et tout le monde rentre chez soi. Mais bien évidemment les choses n’en resteront pas là. Guy Brongniart a clairement identifié son agresseur. L’arbitre de la rencontre n’a pas vu le geste mais il est obligé de faire un rapport sur la base duquel la commission de discipline prendra une décision… Sans préjuger des éventuelles suites judiciaires.
Dans les autres rencontres, la réserve qui jouait à Pernes, s’est imposée 3-1. Les seniors 3 ont perdu contre Lambres (2-6) et les vétérans ont battu Isbergues (4-2). Enfin les U11 se sont inclinés contre Isbergues 2-3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *