Des nouvelles de Bure-San-Pietro

En août dernier, Burbure accueillait les Europabures, rassemblement des villes et villages d’Europe ayant Bure dans leur nom. Ce fut un moment intense de partage et d’émotion, cimenté par une amitié qui, pour les plus anciens participants, remonte à plus de vingt ans.

Aujourd’hui, chacun chez eux, les habitants des Bure d’Europe gèrent, comme ils le peuvent, la grave crise sanitaire mondiale que nous connaissons. Pourtant dans chacune des localités concernées, beaucoup ont une pensée pour leurs amis des autres Bure. Afin de savoir comment chacun vit cet épisode douloureux, nous avons pris l’initiative de contacter par mail les responsables des différentes délégations afin qu’ils puissent témoigner de ce qu’ils vivent, de ce qu’ils savent ; qu’ils nous fassent part de leurs réflexions.
Le premier à qui nous donnons la parole est Giancarlo Paiola (notre photo) qui nous donne des informations sur la situation en Italie et plus particulièrement dans sa région, la province de Vérone et dans sa commune de Bure-San-Pietro.
« La situation en Italie est très grave, écrit-il, tant du point de vue de la santé que du travail. Nous sommes confinés à la maison, il n’y a personne dans les rues, nous n’entendons que des ambulances avec des sirènes, se rendant à l’hôpital ».
Pour l’instant, Giancarlo n’a pas connaissance de décès dans sa ville de San-Pietro-in-Cariano qui compte 14 000 habitants. Jusqu’à hier, 32 personnes étaient néanmoins infectées et les chiffres continuent d’augmenter. Il se veut toutefois rassurant pour l’avenir et confiant dans les services de la santé publique et privée « qui sont excellents pour nous ». Certes les personnels soignants sont très sollicités mais c’est bien pire dans la région limitrophe de la Lombardie.
« Dans ces moments difficiles, nous nous sentons tous plus proches, les uns des autres », poursuit Giancarlo qui adresse ses meilleurs vœux aux Italiens et à tous les citoyens du monde, en particulier à ses chers amis d’EuropaBures.
« Le lien d’amitié qui nous unit est toujours plus fort », conclut-il, en pensant à toutes les personnes qui souffrent et en nous adressant un message d’espoir de Catherine, sa petite fille de 4 ans : « Tout sera bien ».- Témoignage recueilli par Philippe Vincent-Chaissac / Votre Info

À suivre : des nouvelles de Bure-54 et de Bure Jura suisse

Une pensée sur “Des nouvelles de Bure-San-Pietro

  • mars 28, 2020 à 8:51
    Permalink

    Sympa d avoir de leurs nouvelles. Leur actu aussi, hors corona, serait interessante😉même pour moi en 74

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *