Du soleil, du vent et de la pluie dans les Calanques

Les douze membres de l’Ortie présents dans les Calanques (photo X/GIPC)

Les chaussettes et les vestes n’étaient pas encore totalement sèches lorsque les douze membres de l’Ortie qui rentraient de Marseille, ont retrouvé le Pas-de-Calais lundi soir. Pour la dernière matinée de leur séjour, ils avaient préféré changer leur programme à cause de la pluie, et aller jusqu’à la Bonne mère, Notre-Dame de la Garde, plutôt que de renouveler leur expérience de la veille… Une sortie dans des conditions à ne pas mettre un randonneur dehors, dans la pluie et le vent violent. De quoi tester la solidité d’un groupe et de ce point de vue, ce fut très positif. Il est vrai que les randonneurs partis découvrir les Calanques de Marseille et Cassis, se connaissent très bien et que pour mettre leur bonne humeur à l’épreuve, il en faudrait bien davantage.
Il faut dire aussi que jusque-là, le soleil avait été de la partie. Après une mise en jambe sur les hauts de Pastré, nos Burburains se lançaient jeudi après-midi à l’assaut du mont Puget, modeste en altitude (bien que ce soit le sommet du massif) mais aux allures résolument montagnardes.
Restait alors à rentrer dans le vif du sujet : effectuer les deux étapes programmées pour effectuer la traversée du massif des Calanques, en suivant le GR de Cassis à Marseille. Pour des questions de transfert, ils effectuaient tout d’abord le trajet Luminy – Marseille, entamé sous l’orage mais terminé sous un soleil resplendissant. Une belle journée qui se prolongeait le lendemain au départ de Cassis pour un parcours mythique par les calanques de Port-Miou, d’En-Vau, etc. Des paysages à couper le souffle, souvent en bord de falaise, ce qui nécessitait d’autant plus d’attention que le vent était fort.
La fin du séjour fut donc un peu plus humide, mais l’objectif était atteint et c’était l’essentiel pour le groupe qui s’est aussi très vite familiarisé avec les transports marseillais (métro, bus). Et c’est donc totalement satisfaits que nos Burburains sont rentrés, encore sous le charme de paysages vraiment magiques, un peu surpris aussi par le caractère montagnard d’une côte qu’il faut vraiment découvrir et sur laquelle certains ne manqueront de retourner dès qu’ils le peuvent.
Cliquez sur la photo pour l’agrandir. Pour voir plus d’images, cliquez ici.
En savoir plus: cliquez ici.

Une pensée sur “Du soleil, du vent et de la pluie dans les Calanques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *