Les trois Bures anglais confinés depuis une dizaine de jours

Ian Gibbs, cheville ouvrière des Europabures en Angleterre, nous a envoyé hier son témoignage quant à la crise sanitaire et « à l’augmentation alarmante du nombre de décès dans le monde, en particulier ici en Europe ».

En Angleterre, tout le monde est maintenant confiné dans les maisons, depuis dix jours.  Pour l’instant à Bures-Saint-Mary, Bures-Hamlet et Mount-Bures, tout est calme. « Nous avons la permission de sortir une fois par jour pour faire la promenade et pour le shopping essentiel.  Les personnes de plus de 70 ans et surtout celles qui ont des problèmes de santé sont confinées chez elles pour trois mois.  Les bénévoles font leurs courses et les pubs qui ont un service de restauration fournissent des repas et boissons à emporter. Avec cela « mon pub local se porte bien » écrit Ian.
«  J’ai de la chance, poursuit-il. Je vis au milieu de la campagne, entouré de champs, avec mon fils qui vit habituellement dans un appartement à Londres. Sa grand-mère vit à 500 mètres de la maison et nous veillons sur elle tous les jours tout en restant à l’extérieur pour garder nos distances. Nous pouvons marcher jusqu’à une ferme voisine pour avoir des œufs, du lait et ou effectuer des commandes qui nous sont livrées ».
Non sans la pointe d’humour qui le caractérise (notre photo en témoigne), Ian se dit que la situation qui se présente à lui est une merveilleuse occasion pour s’attaquer à tous les travaux dans la maison et dans le jardin, qu’ils reportent depuis plusieurs années. « Aucune excuse pour la procrastination ! »

Pour l’instant le moral est bon
En Angleterre, la population est informée quotidiennement du nombre de décès qui continuera à augmenter, le pic étant attendu pour dans deux semaines. Comme chez nous, il y a pénurie d’équipements de protection individuelle et de tests. Selon certaines sources, la police ferait appliquer les règles concernant les sorties de façon drastique. Reste que les autorités ont été très rapides pour créer un tout nouvel hôpital temporaire dans un grand centre d’exposition à Londres. La grande majorité de la population réagit bien aux nouvelles réglementations.  « Pour le moment, je pense que le moral est bon, aidé par des blagues, les vidéos et les moyens de communication moderne qui font que 99% de la population reste en contact avec quelqu’un » . Mais le confinement ne fait que commencer : « Nous n’avons aucune idée de combien de temps nous serons confinés à nos maisons. Je m’attends à ce qu’il en soit encore ainsi pour au moins trois semaines ».
Ian termine son propos en présentant ses vœux de bonne santé à tous (habitants de Burbure et de tous les Bures d’Europe) en pensant au jour où, « une fois que tout sera terminé, nous pourrons nous retrouver ».- Témoignage recueilli par Philippe Vincent-Chaissac / Photo Oberbüren © 2017 Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *