Il y a 80 ans : l’appel du 18 juin

Hier soir, jeudi, les représentants de l’association des anciens combattants et du conseil municipal entouraient  René Hocq, maire, et Aline Barrez, adjointe chargée des cérémonies, pour la commémoration de l’Appel du 18 juin 1940.
Après le dépôt d’une gerbe au pied du monument aux morts, monsieur le maire a lu le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, chargée des anciens combattants, qui rappelle que le général de Gaulle a été la première voix à s’opposer publiquement à l’armistice de 1940 et à expliquer pourquoi le combat devait se poursuivre.
« L’Appel du 18 juin n’est pas le texte d’un soir, il est le début d’une épopée : celle de la France libre puis de la France combattante ». Un appel à la résistance qui en d’autres temps et pour peut-être pour d’autres raisons, est toujours d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *