Réfugiés, footballeurs et musiciens ou le sport au service de l’humain

Ce lundi 15 août, le stade du Champ-Guillaume sera le cadre d’un match de football que l’on qualifiera de solidarité mais qui est en fait bien plus que ça. Un match qui relève davantage de l’humanisme, puisqu’il verra la présence sur le terrain, d’une équipe de réfugiés du camp de Norrent-Fontes placée sous la bannière de l’association Terre d’errance, affronter des équipes formées de joueurs de l’Olympique et de l’Harmonie.
Faire connaissance, balle au pied, est certainement une très bonne idée à laquelle les présidents de l’Olympique et de l’harmonie ont souscrit. Pour eux, l’important n’est évidemment pas sportif, juste un prétexte pour offrir à des gens qui sont en souffrance, un moment de détente et de bonne humeur… Une occasion aussi de partager quelque chose avec des gens qui, humainement, ont autant à donner qu’à recevoir et d’échanger avec celles et ceux qui essaient de leur apporter un peu de soutien moral et matériel au quotidien.
«Le club estime qu’il est de sa responsabilité sociale de venir en aide à ces enfants, ces femmes et ces hommes qui fuient et souffrent, de les supporter et de les accompagner», déclarait récemment, Karl-Heinz Rummenigge, le président du Bayern de Munich… Qu’à Burbure des associations aient, à leur mesure, le même état d’esprit, est tout aussi important
Et si la rencontre pouvait susciter l’implication de quelques bénévoles supplémentaires pour accompagner celles et ceux qui portent l’idée que c’est en cherchant à comprendre ce qui se passe vraiment, que l’on avancera, serait une belle victoire.
Coup d’envoi de la première rencontre à 15h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *