11 Novembre : cérémonie en trois temps

Dans la commune, comme dans celles de toute la France, la cérémonie du 11 novembre a été réduite à sa plus simple expression. René Hocq, maire, entouré d’Aline Barrez, Brigitte Royer, Serge Obœuf, adjoints, Patrick Demandrille et Alain Lelong, conseillers municipaux, se sont d’abord retrouvés au cimetière pour déposer une gerbe sur les tombes des soldats britanniques, des guerres 14-18 et 39-45. De là, les élus se sont rendus devant la stèle de la Résistance puis au monument aux morts, pour des dépôts de gerbes.
Devant le monument aux morts, René Hocq a lu le message de Geneviève Darrieussecq, ministre délégué auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants. Message dans lequel elle évoque l’inhumation du soldat inconnu sous l’Arc de triomphe, le 11 novembre 1920 et de l’entrée au Panthéon, aujourd’hui 11 novembre 2020, de Maurice Genevoix : « Il y entre en soldat des Éparges, en écrivain et en porte-étendard de Ceux de 14« . Selon la tradition, Aline Barrez, adjointe au maire chargée des cérémonies, a énuméré les noms des 112 Burburains morts pour la France durant la Grande Guerre ; ceux de la 39-45 et de la guerre d’Algérie ; et ceux des soldats français, morts en opération cette année 2020.
Les trois temps de ces cérémonies, ont été ponctués par la musique d’Alain Lelong, conseiller municipal et membre de l’harmonie : sonneries règlementaires, Good Save the Queen au cimetière, Marseillaise dans tous les cas et Madelon sur la place du Rietz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *