Lalouette, roi des monts

Lalouette en tête devant Vernaeck à Burbure, s'est adjugé le classement du prix des monts (photo PVC).

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Autant le sprint du kilomètre 62 disputé ces dernières années dans la rue de Lillers, n’avait pas attiré grand monde, autant le retour d’un prix des monts au sommet de la rue Noémie-Delobelle a drainé un nombre non négligeable de spectateurs.
La 65e édition du Grand prix cycliste d’Isbergues s’est animée dès le départ avec deux coureurs qui prenaient la tête, Thomas Vernaeckt et Kevin Lalouette bientôt rejoints par Jonathan Thire. Ces trois hommes passaient en tête à Burbure avec huit minutes d’avance sur le peloton qui avait visiblement accordé un bon de sortie à ces trois flingueurs, en tête de course pendant une centaine de kilomètres. Suffisamment pour engranger les points qui ont permis à Lalouette (Roubaix Lille Métropole) et Vernaeckt (Vérandas Willems) de remporter le classement du prix des monts pour le premier et celui du prix des sprints pour le second.
Mais au second passage à Pernes, la récréation était terminée… Le peloton était revenu sur eux sous l’impulsion des Leopard Trek de Frank Schlek, Stuart O’Grady et Robert Wagner. A l’amorce des boucles finales, deux hommes étaient en tête, le Danois Jas Jorgensen et l’Australien Stuart O’Grady qui ont vu leur avance fondre sous l’effet de Vacansoleil, l’équipe du sprinter  Romain Feillu. Mais allant au bout de leurs forces, ils ont résisté et conservé huit secondes d’avance sur la meute qui assistait impuissante à la victoire du Danois.
En savoir +

Le peloton est passé rue Noémie-Delobelle avec huit minutes de retard sur le peloton (photo PVC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *