à Allouagne, Burbure pouvait espérer mieux

Pénalty ou pas, Allouagne ne s'est pas fait prier pour égaliser (photo PVC).

Au terme de la rencontre, les Burburains affichaient une certaine déception, estimant qu’une victoire eut été méritée. Mais ils devaient se contenter d’un match nul, 2-2  face à Allouagne.
En première période, le jeu était assez équilibré avec peut-être, plus d’occasions côté burburain. Mais aucune des deux formations n’arrivait à déflorer le score. En revanche, dès le retour des vestiaires, Allouagne ouvrait la marque… Un but surprise qui n’entamait pas le potentiel des olympiens qui trouvaient d’ailleurs logiquement l’égalisation par Anthony Dubois. Dès lors, le jeu devenait complètement débridé. L’engagement physique des joueurs des deux camps donnait à la rencontre une belle intensité mais elle avait le don d’exciter les supporters, vociférant derrière la lice, excitant les joueurs, commentant chaque décision l’arbitrage et pesant sur l’ambiance générale.

Rigoureux en défense et buteur, Corentin Bart a fait un bon match (photo PVC).

Lorsque, suite à un corner Corentin Bart donnait l’avantage à son équipe, il n’y avait strictement rien à dire. Les Allouagnais se remettaient  au travail, sachant porter le danger dans le camp adverse mais s’exposant aux contres burburains. De part et d’autre, les défenses tenaient bon et puis il y a eu ce pénalty accordé aux Allouagnais que les hommes de Franck Baëtens ont eu un peu de mal à gober : 2-2.
Revanchard, Burbure reprenait l’offensive et à la toute dernière seconde de jeu, Aurélien Durie faisait trembler une troisième fois les filets allouagnais. C’était le but de la victoire, le camp burburain exultait. Sauf que l’arbitre de touche allouagnais avait levé son drapeau. Hors jeu ! L’arbitre de la rencontre suivait. Refusé. Pourtant le ballon que Durie avait mis au fond du but, avait été repoussé par le portier allouagnais suite à un premier tir…  De quoi alimenter les commentaires d’après-match. L’entraîneur Franck Baëtens avait visiblement lui aussi un peu de mal à avaler la pilule mais, sportivement, il s’abstenait de tout commentaire, préférant retenir l’état d’esprit de ses joueurs qui, il est vrai, se sont montrés sous leur meilleur jour. Cliquez sur les images pour les agrandir.

La défense burburaine a eu pas mal de travail, mais elle a plutôt bien tenu (photo PVC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *