a quoi ressemblait le moulin Crépettes ?

Moins connu que le moulin à Panneaux, le moulin Crépettes se situait en haut de la côte de Burbure, à peu près en face des établissements Milbled. La première fois qu’il est explicitement mentionné se place en l’année 1842, dans une délibération du conseil municipal. Sa construction eut sans doute lieu quelques années auparavant et Justin Bailly cité dans les registres de l’état civil en 1833 en est peut-être le premier meunier.  Toujours d’après les registres d’état civil, l’on peut penser que lui ont succédé : Jean-Baptiste Lourme, mentionné de 1835 à 1839;  Jean-Baptiste Fardel, cité le 30 mai 1862; Aimable Legrand cité en 1868; Louis Vincent de 1874 à 1880; Eugène Godart en 1887 et Arthur Topart de 1890 à 1897. Arthur Topart fut le dernier à avoir exploité le moulin en question. En 1915, un enfant de feu Arthur Topart, décédait au moulin Crépettes. Jean-Baptiste Fardel cité en 1862, originaire d’Hersin-Coupigny, était venu s’installer à Burbure, après être resté un moment à La Comté. Puis il est parti se fixer à Hurionville avec quatre enfants, en 1869, date à laquelle il met en service un moulin à vent tout en bois. Après s’être arrêté de tourner, le moulin Crépettes fut racheté en 1921, par M. Léon Courtois, menuisier de son état, qui était intéressé par le bois. Ne sachant comment faire pour le démonter, il est allé trouver les Fardel d’Hurionville qui avaient hérité de deux moulins (un tour et un pivot). Ceux-ci accomplirent le travail et emportèrent à Hurionville l’arbre tournant et la meule qui rendirent encore service. A ce jour, il n’existe pas de photos ou de représentations connues du moulin Crépettes. L’on ne connaît que les habitations formant le coron Topart du nom du dernier meunier, photos publiées dans l’ouvrage « Burbure des origines à 1945 ». Dommage. Aussi ne peut-on que supposer qu’il ressemblait au premier moulin d’Hurionville, un moulin tout en bois sur pivot. Quant à son nom, c’est aussi une énigme. La coutume veut que le meunier y faisait une farine très fine, appréciée pour les crépettes (les crêpes ou râtons en patois)… Mais rien de sûr. Si par hasard quelqu’un a des renseignements sur le moulin en question, qu’il n’hésite pas à laisser un commentaire.

Une pensée sur “a quoi ressemblait le moulin Crépettes ?

  • janvier 8, 2011 à 11:39
    Permalink

    Bonjour,
    Jean Baptiste FARDEL était mon AAGP. Il était remarié à Justine DUPEN dont il eut 9 enfants.
    Léon, Zélie, Rachel, Victor, Euphémie, Léonce (mon AGP), Xavier, Jean Baptiste, Omer.
    Léonce FARDEL marié avec Victorine DUPUIS a eu 8 enfants.
    Zoé, Léonce, Julie, Léon, Germain, Justine Rachel, Georges (mon GP), Charles.
    Georges FARDEL mon grand père (1918-2006) a épousé Laure LECOCQ (1917-2006).
    Ma grand-mère, Laure LECOCQ, est l’une des descendantes des LECOCQ de Burbure.
    Mon grand-père était appelé Georges ch’manier, il n’a pourtant jamais été meunier, mais les surnoms perdurent…
    Sylvie BARLET

    Répondre
    • décembre 8, 2016 à 4:39
      Permalink

      Bonjour, Léonce (j) FARDEL était mon AGP qui s’est marié avec DUPUIS Victorine et ont eu mon GP Gilbert FARDEL.

      Répondre
      • décembre 8, 2016 à 5:42
        Permalink

        Bonsoir. Gilbert fils de Léonce dit Renard et Renée BECQUART ? J’allais chez eux lorsque j’étais enfant.

        Répondre
  • janvier 10, 2011 à 10:16
    Permalink

    Dire que les Fardel ne furent pas meuniers après le décès de leur père en 1898, n’est pas exact. Ils cessèrent leur activité autour de 1930.

    Répondre
    • janvier 10, 2011 à 1:35
      Permalink

      Bonjour,
      Qui a dit que les FARDEL avaient cessé l’activité de meunier après le décès de leur père Jean Baptiste en 1898 ?
      Mon arrière grand père Léonce FARDEL ainsi que ses frères Victor, Jean Baptiste et Omer étaient toujours meuniers après le décès de leur père.
      Mon grand père ainsi que ses frères et soeurs ont grandi au moulin d’Hurionville.
      Cordialement
      Sylvie BARLET arrière petite fille de Léonce.

      Répondre
  • janvier 21, 2019 à 12:48
    Permalink

    Bonjour, je sais que votre dernier message Sylvie date de 2011, je tente ma chance, j’ai trouvé une photo intitulée  » Moulins de Charles et Léonce Fardel  » , peut être pourriez vous me donner votre avis, je peux vous l’envoyer par email, à bientôt j’espère, Bruno

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *