Le financement des abords de la mairie est bouclé

Les abords de la nouvelle mairie qui ouvrira ses portes au public la veille de Noël, seront très vite réalisés. Le plan de financement des travaux est bouclé ce qui s’est concrétisé lundi (16 décembre) par la signature (notre photo) de la convention d’attribution du fonds de concours de la communauté d’agglomération.

D’un montant de 192 500 €, il entre pour un peu plus de 22 % dans le montant total des travaux estimés à quelque 862 000 €, la part communale étant de l’ordre 424 000 € (un peu plus de 49%), le reste étant pris en charge par l’État.
C’est la 2e fois que la commune bénéficie de ce fonds de concours de l’intercommunalité qui est également intervenue pour un montant de 165 000 €, dans le financement de la construction des nouvelles mairie, salle polyvalente et bibliothèque.

Restructuration du centre-bourg
René Hocq, maire, a rappelé le sens de ces aménagements qui contribuent de manière significative à la restructuration du centre-bourg qui a par ailleurs retenu l’attention de la Région. Il se félicite de l’aide apportée… « L’entrée dans l’agglomération a (favorablement) changé la donne ».
Dans son propos, il a rappelé que la construction de la nouvelle mairie est respectueuse de l’environnement et qu’elle fait appel à des technologies innovantes. Burbure est l’une des toutes premières communes de France à produire une électricité autoconsommée et à utiliser une chaudière thermodynamique qui va réduire de moitié les consommations de gaz…

Aménagement exemplaire
L’aménagement des abords est dans le même esprit avec un espace public qui se présente comme « exemplaire », avec une zone de stationnement et des espaces paysagers où la gestion des eaux pluviales, l’utilisation de matériaux de réemploi, l’optimisation de l’éclairage public LED, l’accessibilité, les bornes de recharge de véhicules électriques, le mobilier urbain, etc. relèvent du développement durable.
Alain Wacheux, président de la communauté d’agglomération, a pour sa part insisté sur le fait que ces travaux et leurs financements, sont importants pour les entreprises locales et régionales concernées, et donc notre économie de proximité. Service à la population et meilleures conditions de travail pour les personnels sont à mettre en avant avec en plus, une contribution à l’insertion via une clause que les entreprises se doivent de respecter. – Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *