L’harmonie de Burbure sur tous les fronts

Photo © DR

Le déplacement en Angleterre n’a pas matérialisé la fin de l’année musicale pour l’harmonie qui était vendredi soir à  la fête de la musique à La Gorgue, en seconde partie de l’harmonie locale qui avait été invitée lors du concert d’automne 2017.

Ce fut pour les soixante musiciens burburains, l’occasion de renouer avec une pratique oubliée depuis des décennies. À savoir jouer sur un magnifique kiosque à musique, très en vogue au XIXe siècle et jusqu’aux années 1950, présent dans de nombreuses communes et parcs. Burbure avait d’ailleurs construit le sien en 1921 sur la place du Rietz où il est resté jusque dans les années 1950, devant le café Diolé, LEstaminet du Peuple.
Après cela, il restera un dernier rendez-vous prestigieux à honorer le 6 juillet à l’Arc de Triomphe de Paris. En effet, une centaine de Burburains dont 70 musiciens s’y rendront pour la cérémonie du ravivage de la Flamme du soldat inconnu, qui a lieu chaque jour à 18h. Habituellement ce sont des musiciens professionnels de la Garde républicaine ou de la Musique de l’Air qui effectuent ce service, mais il arrive que des sociétés d’amateurs soient conviées. Le directeur, Gilles Foulon a plaidé la  cause de l’harmonie auprès du comité de la Flamme, qui après écoute des diverses sonneries et hymnes réglementaires a donné son accord. Et, cerise sur le gâteau, la sénatrice du Pas-de-Calais Cathy Apourceau-Poly, a prévu en matinée une visite privée et guidée du Sénat ! Après le stade Bollaert en novembre, Lille 3000 en avril, l’Angleterre et Paris pour finir, c’est une année extraordinaire qui va se conclure. Mais pas tout à fait quand même, car ce samedi ce sont les 29e puces des Castors (inscriptions au 06 42 76 31 58), puis la fête nationale des 13 et 14 juillet, avant un mois de vacances pleinement méritées pour reprendre les 16 et 18 août avec les Europabures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *