Dépôt de gerbes pour se souvenir des déportés

Ambiance irréaliste ce dimanche 26 avril 2020 à l’occasion de la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation. Cinq personnes, journaliste compris, au pied du monument aux morts où René Hocq a déposé une gerbe en présence d’Aline Barrez, adjointe au maire, de Gérard Dalibon, président de l’association des anciens combattants et d’Alain Lelong, conseiller municipal nouvellement élu, musicien de l’harmonie, qui a apporté la note musicale : sonneries règlementaires, Marseillaise et Chant des partisans.
Quelques minutes plus tôt, le temps d’un transfert en voiture (chacun dans son véhicule), les mêmes personnes étaient à la stèle de la Résistance où M. le maire a, là aussi, déposé une gerbe en présence de trois ou quatre riverains qui mettaient timidement le nez dehors. René Hocq a rappelé que les cérémonies patriotiques et de commémoration de ces prochains jours sont effectivement interdites, toute latitude étant toutefois laissée au maire pour organiser, ou pas, un dépôt de gerbe dans sa plus simple expression. À Burbure, a-t-il brièvement expliqué, la Résistance a beaucoup compté avec des figures emblématiques comme Noémie Delobelle et Protais Dubois, morts en déportation… Il n’était pas possible de ne rien faire. Une cérémonie similaire sera organisée le 8 mai. Comme au monument aux morts, Alain Lelong a joué, au cor, les sonneries et La Marseillaise avant d’interpréter le Chant des marais.

À la stèle de la Résistance. Photo © PVC / Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *