La commune a honoré ses retraités

De gauche à droite : Serge Boulogne,
De gauche à droite : Serge Boulogne, Christian Bécourt, Jean-Louis Louchart, Henri Deleplace, Josie Dubois, Jeannine Denisselle, Claudie Crouset et René Hocq, maire.- Photo © PVC

Nous l’évoquions hier, la commune a honoré lors d’une réception organisée salle polyvalente, sept de ses agents partis à la retraite entre la fin de l’année 2014 et ce 30 juin 2016. Certains relevaient du régime général, d’autres de la fonction publique, et avaient donc un statut différent, mais pour René Hocq, maire, ils faisaient tous partie du personnel communal.

Pour plusieurs d’entre eux, la commune a été le dernier employeur, celui qui a permis de boucler une carrière professionnelle débutée dans le bâtiment ou à l’usine, avant de connaître le licenciement économique, le chômage, l’intérim. C’est le cas de Christian Bécourt et de Jean-Louis Louchart, recrutés aux espaces verts ; d’Henri Deleplace affecté au service des bâtiments communaux comme électricien. Tous trois ont mis leurs compétences au service de la commune qui s’est embellie au fil des années et a réalisé de belles économies en leur confiant l’entretien des parterres et des plantations ou en réalisant les travaux d’électricité dans les bâtiments communaux (école, salle du cinéma, salle Déjardin, espace accueil enfance, etc.). Serge Boulogne, maçon de formation, a aussi beaucoup apporté, pour des travaux de voirie, et sur des chantiers réalisés sous la direction d’Alphonse Lagache, alors adjoint aux travaux. Boulodrome, services techniques, logements communaux, salle de musique, gîte d’étape, chapelles… sont autant de chantiers où il est intervenu jusqu’à sa retraite effective, le 1er mars 2015.

Retraitées depuis hier
Depuis ce 1er juillet 2016, Claudie Crouset, Jeannine Denisselle et Josie Dubois sont elles-aussi retraitées. Affectées au service de la cantine, à l’école maternelle, à l’entretien des bâtiments communaux, aux vins d’honneur des cérémonies protocolaires, Mmes Crouset et Denisselle ont appris à travailler à l’école ménagère à Lillers, avant d’entamer des parcours professionnels qui ont débuté dans le privé pour se poursuivre à la commune de Burbure (respectivement depuis 1998 et 1986) où elles étaient très appréciées, notamment des enfants qu’elles côtoyaient chaque jour. Quant à Josie Dubois, elle vient de mettre un terme à une carrière professionnelle débutée à la mairie de Burbure le 15 juin 1972… Une longue période durant laquelle les missions ont toujours évolué : état civil, aide sociale, bourses scolaires, listes électorales, cartes d’identité… Elle est passée du papier carbone à l’ordinateur mais toujours avec le souci du travail de proximité avec la population et de la discrétion. Elle qui aurait pu avoir une carrière artistique a finalement opté pour une carrière administrative qui s’achève au grade d’adjoint administratif territorial de 1re classe. Le moment où jamais de revenir à ses premières amours : le chant, le piano, la lecture… la culture en général.
À toutes et à tous, René Hocq a souhaité une bonne retraite qui sera de toute façon active : bricolage, brocante, arbitrage de football, collecte de sang, musique, etc. Pour les un(e)s et les autres, il y a de quoi faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *