Le soir, la commune est calme et silencieuse

L’obligation de confinement est globalement bien respectée dans la commune qui est calme et silencieuse le soir. Le maire, René Hocq, se veut rassurant au vu de ce qu’il a encore constaté hier soir (samedi 28 mars). « J’ai sillonné toutes les rues de la commune de 21h30 à 22h30, à très petite allure, explique-t-il, et il n’y a rien de spécial à signaler« . Le maire dit avoir vu un couple avec son chien ; un ado avec son chien, à 200 m de chez lui et invité à regagner son domicile ; et croisé deux voitures, « des personnes seules rentrant très certainement du travail ». Rien donc qui ne justifierait l’instauration d’un couvre-feu. Par ailleurs, les rues restent propres et bien éclairées : sur 570 points lumineux, seules deux lampes sont à changer.

Des jeunes rappelés à l’ordre
Le jour, les choses se passent plutôt bien aussi. Alerté sur la présence de jeunes circulant à moto non immatriculée, René Hocq a pu contacter les familles des jeunes concernés pour leur rappeler : d’abord la règle absolue du confinement, ensuite l’interdiction de rouler sur des motos non immatriculées. Par ailleurs, le magasin d’alimentation est désormais fermé à 20h.
Dans le quartier du faubourg, et plus précisément à proximité du rond-point des Allots-Jean, une attention particulière est apportée au cirque qui s’est installé là provisoirement et s’y trouve coincé par le confinement. Il y a là une famille (8 adultes et 4 enfants) qui rencontre des difficultés dans sa vie quotidienne. Des dispositions ont été prises pour que la famille en question, et les animaux, soient correctement approvisionnés.

Plan d’action d’urgence déclenché
Durant la semaine écoulée, les services ont recensé, dans le cadre du PAU (le plan d’action d’urgence), les personnes âgées ou seules, les personnes fragiles ou vulnérables. Elles ont été contactées par téléphone pour identifier leurs éventuels besoins. Des réponses sont apportées aux quelques demandes formulées, sachant par ailleurs que les familles, les voisins ou les aides à domicile (lorsque c’est le cas) sont aussi à l’écoute. Parmi les personnes recensées, quelques-unes étaient injoignables par téléphone, elles ont reçu la visite de Brigitte Royer et Annie Dubois, membres du conseil municipal, avec toutes les précautions d’usage : tout va bien.
Enfin des dispositions ont été prises pour assurer la continuité du service public et une circulaire a été envoyée aux entreprises pour leur faire part du dispositif de solidarité mis en place par l’État et la Région des Hauts-de-France (lire par ailleurs).- PVC / Votre Info

Nos photos : le soir, que ce soit dans le centre-bourg, au faubourg ou sur le rietz, le commune est calme.- © RH pour Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *