Les randonneurs dans la vallée de la Lys

L’association Ortie reprend doucement ses activités. Certes les restrictions sanitaires encore existantes ne permettent pas de revenir à la normale pour l’instant mais il est des choses qui peuvent se faire. Déjà le groupe de marche douce du mardi qui fonctionnait en deux demi-groupes a pu être reconstitué. Composé d’une dizaine de personnes, il effectue des sorties de 6-7 kilomètres, généralement sous forme de papillon pour permettre à celles et ceux qui veulent matcher un peu moins de pouvoir participer quand même. Jusqu’ici, toutes les sorties se sont faites à Burbure même. Avec l’assouplissement des restrictions sanitaires, des parcours faciles seront également proposés dans les communes limitrophes, de manière à varier un peu les paysages.
Du côté des randonneurs, l’activité en groupe qui avait été suspendue reprend elle aussi, toujours dans la limite de la jauge de 10 personnes. Faute de pouvoir faire du covoiturage et donc de mettre en place le fil rouge qui était prévu (Tour de Canche-Authie), les membres de l’Ortie reviennent dans la vallée de la Lys qu’ils connaissent pour avoir effectué le parcours à vélo, de Lisbourg (source) à Gand (confluence avec l’Escaut), il y a quelques années. À l’époque, ils s’étaient promis de compléter le périple avec des boucles pédestres au départ des communes traversées. C’est l’occasion. Ce vendredi, ils étaient six pour effectuer la première sortie, au départ de Saint-Venant.
Enfin quelques membres de l’association sont actuellement impliqués avec quelques amis, dans l’opération imaginée par le Comité d’échanges internationaux de Marsberg (Allemagne). Rappelons qu’il s’agit d’effectuer un maximum de kilomètres avant le 13 juin, chaque kilomètre rapportant des points… et des sous, pour financer la reforestation de Marsberg.
Reste maintenant à espérer que l’épidémie de Covid-19 va continuer à reculer et que, progressivement, tout reviendra à la normale… histoire de pouvoir concrétiser les  projets existants. Il faudra très certainement encore s’adapter pour organiser l’assemblée générale avant fin juin puis le meeting international. Durant l’été, les projets personnels éclipseront  la vie associative. La rentrée s’effectuera peut-être sous de meilleurs auspices.
Notre photo : Passage de l’écluse de Saint-Venant.- © Votre Info pour Burbure actu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *