Musique de Oaxaca : énergie et chaleur venues du sud

Photos © PVC/ Votre Info

La commune a vécu un moment exceptionnel ce vendredi soir à l’occasion du concert donné par la Banda de Oaxaca (prononcer Ouarraca), groupe venu tout droit du sud du Mexique à l’occasion de l’opération Lille 3000.

Lorsque l’appel a été lancé aux harmonies régionales pour participer à cette grande manifestation culturelle qui va se poursuivre jusqu’en décembre, celle de Burbure a été la première à réagir. C’était donc assez naturel que la commune accueille l’une des toutes premières manifestations décentralisées dans la région. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la soirée restera dans les mémoires. La qualité du concert proposé y était pour beaucoup. Des musiciens  de talent, des solistes exceptionnels (trompette, saxo), un répertoire pour le moins joyeux et une jeune chanteuse, Paula Hersen, allant à la rencontre d’un public auquel elle a donné autant d’enthousiasme que d’énergie. Il n’aura d’ailleurs pas fallu très longtemps pour que les spectateurs se mettent debout pour accompagner les musiciens placés sous la direction de César Delgado. Le premier rang, celui des personnalités avec René Hocq, le maire, Adriana, la ministre de la culture, etc. se laissait gagner par l’ambiance, empreinte d’une sympathie et d’une bonne humeur communicatives. Sur scène, les cuivres (trompettes, trombones, cors, soubassophones) et les percussions dominaient, soutenues par les saxophones, clarinettes et quelques flûtes. Moment étonnant du concert : lorsque les trompettistes descendent en différents endroits de la salle pour jouer tour à tour, pour faire passer le son d’une oreille à l’autre et donner le tournis aux spectateurs.
Ce concert était en fait un véritable cadeau venu d’un des huit états (celui de Oaxaca) qui composent le Mexique. Il s’est matérialisé par un vent du sud qui a réchauffé les cœurs de ceux pour qui la musique est un langage universel ; qui pensent qu’à travers le monde, nous sommes tous frères ;  et qui voient en l’Eldorado, un nouveau monde où chacun pourrait offrir ce qu’il a de meilleur en lui.- Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *