Rendez-nous nos coquelicots !

Photos © PVC/ Votre Info

Une douzaine de marcheurs répondant à l’invitation de l’association Aives étaient à Burbure ce lundi pour une marche militante dans le cadre de la semaine de la Randonnée des coquelicots.

Venus de l’Arrageois, de l’Audomarois, des Flandres, du Ternois… ils réclament tous l’interdiction de tous les pesticides de synthèse, « poisons qui détruisent tout ce qui est vivant »… Véritable tragédie pour la santé et l’environnement. Leur slogan : « Rendez-nous nos coquelicots! »… Tout un symbole puisque ces fleurs des champs autrefois très présentes dans nos paysages, ont aujourd’hui quasiment disparu.
Depuis dimanche, jusqu’à samedi, les randonnées vont se succéder le long de la via Francigena, itinéraire autant cultuel que culturel, d’où la randonnée de lundi à Burbure. Les marcheurs qui, durant leur périple d’une douzaine de kilomètres, ont apposé quelques messages sur les panneaux de randonnée et sur les édifices religieux ont pris soin de bien choisir les contenus, tantôt laïcs, tantôt plus religieux en reprenant les propos du pape, histoire de bien montrer que tout le monde est concerné.
Au fil des kilomètres, ils ont aussi distribué quelques flyers, cherchant à sensibiliser les populations aux risques qu’elles encourent si rien n’est fait rapidement. Au passage, ils ont aussi souligné que les lisiers et tas de fumiers destinés à être épandus dans les champs sont également porteurs de risques pour la santé puisqu’ils sont le résultat de pratiques agricoles utilisant largement les pesticides. Rien de bien rassurant en vérité mais pour eux il faut continuer à faire passer le message, inlassablement, pour faire changer les mentalités… Jusqu’à la décroissance s’il le faut. Au risque de transmettre à nos petits-enfants, une planète très malade. À noter que la Fédération française de randonnée soutient l’initiative. Le président du comité départemental du Nord faisait partie des marcheurs qui étaient accompagnés du président de l’Ortie, association fédérée. Enfin soulignons qu’existe une pétition que tout un chacun peut signer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *