Élections dans le canton de Lillers : cinq listes déposées

Les élections départementales auront lieu en même temps que les élections régionales, les 20 et 27 juin 2021. Tous les candidats sont déclarés. Dans le canton de Lillers dont fait partie la commune de Burbure, cinq listes sont déposées, soit cinq binômes en lice et dix personnes concernées au total puisqu’il y a des suppléants.

Il y a six ans, le canton de Lillers détenu par le PCF, avait basculé, avec ses nouveaux contours, au Rassemblement national, Jacques Delaire et Karine Averlant, faisant ainsi leur entrée au conseil départemental. Depuis, le binôme élu, et que l’on n’a pas beaucoup vu (à part au début) s’est déchiré. Jacques Delaire, conseiller départemental sortant repart cependant au combat avec Guénaëlle Viardot, de Lillers (suppléants : Johnny Luchez – Marie-Paule Pajot).
Carole Dubois et René Hocq (suppléants : Monique Dambrune et Dominique Gallois),  ), représentants du Parti communiste, battus il y a six ans sont a priori leurs principaux adversaires. Ils sont l’un et l’autre bien décidés à reprendre le canton qu’ils ont perdu, en sachant que l’écart de voix qui leur avait coûté la victoire était modeste : une quarantaine. Pas très connus du côté de Lestrem (bien loin de Lillers) et devant faire face à la dynamique RN du moment, ils ont accusé le coup mais depuis, ils ont eu le temps de travailler et de gagner en notoriété, d’autant que Carole Dubois est maintenant la maire de Lillers.

Binôme communiste pour représenter la gauche
Carole Dubois et René Hocq qui a déjà siégé au conseil départemental (quand Burbure faisait partie du canton d’Auchel), constituent un binôme soudé qui se connait bien et travaille ensemble depuis longtemps. Un atout indiscutable. Le Parti socialiste l’a bien compris et lui a apporté son soutien, cherchant avant tout à faire en sorte que le Département reste à gauche. En conséquence de quoi, il a décidé de ne pas présenter de candidat socialiste dans le canton. Une décision qu’Arnaud Picque, le maire de Lespesses, n’a pas du tout appréciée, lui qui nourrissait l’ambition de faire équipe avec la maire de Lillers pour accéder au conseil départemental. Encarté au PS depuis longtemps, il en a démissionné et a décidé de partir quand même dans l’aventure avec un attelage hétéroclite. Du moins à première vue. Il fait équipe avec Stéphanie Leblanc, bien connue à Lillers, et comme suppléants, Aline Havez et… Franck Hannebicq, le maire de Busnes. Si l’alliance n’était pas prévue, elle peut néanmoins séduire une partie de l’électorat peu sensible aux calculs politiques.

Deux autres binômes en trouble fête
À ces trois binômes, s’en ajoutent deux autres qui peuvent aussi jouer les trouble-fête. Le premier est constitué de Christophe Flajollet, élu d’opposition à Lillers qui jouit d’une bonne notoriété et de Claudine Lambre (suppléants : Dominique Queste et Sylvie Évin). Le second est formé d’Amandine Quimbetz et de Morgan Vanyper, conseiller municipal à Saint-Venant (suppléants : Jean-François Delplace, maire d’Auchy-au-Bois – Alexandra Penin) qui ne ménagent pas leur peine sur les réseaux sociaux.
Les stratégies sont maintenant en place. Reste à savoir comment les électeurs vont percevoir tout ça et s’ils se décident à aller voter. Car, au moment où le corps électoral retrouve une partie de sa liberté, après une troisième période de restrictions sanitaires, il n’est pas certain qu’il ait très envie de se mobiliser pour aller aux urnes. Une désaffection que les candidats veulent absolument éviter. Au moins, là, tout le monde est d’accord.- Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info pour Burbure actu / Notre photo: Carole Dubois et René Hocq © Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *