L'ortie parmi les arbres de la peylouse

Six membres de l'Ortie participaient à la soirée
Six membres de l'Ortie participaient à la soirée qui leur a permis de découvrir un parc magnifiquement arboré

Après Lillers et ses vestiges de fortifications puis Berguette avec son Groseillé d’Artois, Saint-Venant et son manoir de La Peylouse constituaient le troisième Randothème de la saison pour six membres de l’Ortie. A 19 h, débutait une promenade d’environ six kilomètres, empruntant une partie du sentier des Deux-Ecluses, sur la rive gauche de la Lys canalisée, puis le chemin de halage (rive droite) pour revenir dans Saint-Venant, la porte d’Aire, le moulin à eau et donc le domaine de La Peylouse où le groupe a été accueilli par Didier et Luce Rousseau. Après une approche historique de la propriété qui est située sur l’un des bastions de la ville fortifiée, approche au cours de laquelle M. Rousseau a insisté sur le rôle qu’elle a eue pendant la première guerre mondiale et tout ce qu’elle représente pour les Portugais, son épouse a pris le relais pour faire le tour du parc. Et là nos randonneurs sont allés de surprise en surprise, en découvrant des arbres tantôt centenaires, tantôt jeunes, souvent rares, issus des cinq continents de la planète. Parmi eux le ginkgo biloba, l’arbre aux mille écus, le seul qui ait résisté à l’explosion nucléaire d’Iroshima… Et tout cela dans une harmonie de couleurs reflétée dans un magnifique étang parsemé de nénuphars. Après trois heures de promenade et de visite, nos randonneurs avaient un petit creux et c’est sous la tente, à la lueur de quelques bougies et lampes marocaines, qu’ils ont partagé un pique nique sorti du sac. Cela pour un moment de convivialité toujours apprécié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *